Découvrir
l'association
Le bureau
La dernière
mission
Le coin photos
Le coin presse
Le Maroc


Nous écrire
Soleil Bleu: Mission humanitaire et culturelle


Biarritz Magazine. Mars 1999

Ils ont emmené avec eux dans le Haut-Atlas plus de soixante personnes depuis 4 ans. Ils sont des moteurs de générosité et ne le clament pas. Ils, ce sont Josiane et Sylvain Sabah, et leur association Soleil Bleu.
Pourtant, les fées n'ont pas été vraiment sympas au-dessus de leur berceau. Pupilles de l'Etat, c'est à Bayonne qu'ils se rencontrent, un jour, et décident d'unir leur vie et leur élan vers les autres. "Pour aider les gens, il faut les aimer et les respecter, souligne Josiane. quand je vais voir les tribus berbères, je suis bien avec elles d'emblée"."Ils ne nous ont jamais rien demandé, ajoute Sylvain. Nous avons décidé d'aller vers eux. Ils ont d'énormes besions mais nous donnent beaucoup, dans leurs gestes, leurs regards". Une nuit, la mission est arrivée à Tamalout et les trois cents habitants du village les attendaient en habits de fetes: "Tambours, costumes, danses...on été fascinés".
Soleil Bleu a déjà été recue dans une vingtaine de villages. En 1998, l'association a fait don d'un groupe electrogène à un douar (hameau) de l'Atlas; elle a aussi apporté des seringues, des glucomètres et de la documentation à l'école des jeunes diabétiques de Midelt, Diabeco, dont le siège est à rabat. Dons de vetements, de matériel scolaire, de livres, et de revues (Biarritz-Magazine, entre autres, est décortiqué à Midelt), de médicaments (remis uniquement à des dispensaires ou des hopitaux), Soleil Bleu a de bons relais dans le département: Pharmacien sans frontières, Oasis (aumonerie du lycée Fal), les écoles de Biarritz et des dons d'anonymes vont à l'association. Celle-ci ne recoit aucune subvention et fonctionne avec ses propres deniers. Durant sont périples, la mission s'offre des visites culturelles: Agadir, Essouira. "Tous ceux qui sont venus avec nous ont vécu des moments très forts".
Nul n'est prohète... Soleil bleu est plus connue à la frontière de Ceuta sur le BAB. Preuve s'il en est, dans le désert, un gamin interpelle Josiane: "Toi, je te connais, tu es la femme de moustache (faisant référence à la moustache de Sylvain), les Francais qui habite Biarritz et qui aide les berbères".
Prochaine mission en avril. Josiane et Sylvain réflechissent et, comme s'ils évoquaient une famille toute proche, concluent "on ira après la font des neiges, il faut installer l'eau a Tamalout".

Article 1 Article 2 Article 4 
Ceci est une version simplifiée : venez visiter la version complète !