Découvrir
l'association
Le bureau
La dernière
mission
Le coin photos
Le coin presse
Le Maroc


Nous écrire

Palais et jardins

A l'image d'Ahmed Al Mansour, qui avait fait bâtir à Marrakech en 1578 le fastueux palais el Badi, Moulay Ismaïl éleva à Meknès un immense complexe palatal à l'intérieur de la casbah, une véritable ville dans la ville. Bâti à partir de 1672, le Dar al-Kabira fut sa première demeure. Les historiens racontent qu'il se composait d'une vingtaine de demeures destinées à abriter la famille royale, les proches parents du souverain et les grands seigneurs. Chacune d'entre elles formait un ensemble autonome avec cours, patio, pièces de reception, bains, cuisines, magasins, four...Elle étaient dominées par de hautes tours carrées couvertes de tuiles vertes. Le sultan voulait éblouir ses visiteurs par de splendides et nombreuses salles de réception qui se distinguaient des autres par leur emplacement central, leur grande taille et la richesse de leur décor. ilne reste pourtant aujourd'hui que de pauvres vestiges de cette gigantesque entreprise.
A Meknès comme ailleurs, les jardins concouraient à l'agrément du séjour des souverains. ILs jouaient également un rôle politique car ils montraient aux invités qui y étaient reçus, la puissance du souverain. Le jardin de marbre possédait les caractères classiques de l'Islam: végétation, jeux d'eaux, pavillons légers devaient créer une atmosphère harmonieuse procurant plaisir et bien-être à ceux qui avaient le privilège de les fréquenter. Des allées surélevées dallées de marbre dominaient des parterres ornés de fleurs et plpantés d'orangers; trois vasques où l'eau jaillissait l'axe est-ouest et un pavillon surélevé servait de kiosque d'agrément.