Découvrir
l'association
Le bureau
La dernière
mission
Le coin photos
Le coin presse
Le Maroc


Nous écrire

Les Mérinides (1269 - 1465)

Les Beni Merin furent bientot assez puissant pour installer à Fès une dynastie, les Mérinides, tandis qu'à la chute de Marrakesh (1269) périssait le dernier souverain almohade.
Cependant, les nouveux maitres du Maroc ne parvinrent pas à soumettre de facon permanente la totalité du pays. Certes Abou el Hassan reconstitua en 1347 un empire berbère, de l'Atlantique à Gabès; mais ce fut un édifice fragile que son fils Abou Inan dut reconquerir... et perdit a nouveau. Après la mort de ce dernier (1358) commenca un lent déclin pour la dynastie: les grandes familles se partagèrent le pouvoir, des tribus se rendirent indépendantes, les Portugais prirent pied a Ceuta.
La dynastie a pourtant connue un reel prestige aux 13e et 14e siecle. Les sultans mérinides sont surtout célèbres pour le faste avec lequel ils ont repris la tradition du mécénat dont les arts et les lettres ont largement profité. C'est l'époque d'Ibn Battuta et surtout d'Ibn Khaldoun: homme politique, diplomate, on lui doit une oeuvre historique qui dépasse le cadre de la chronique en cherchant à assigner "aux évènements politiques leurs causes et leurs origines".
Moment fragile et charmant ou l'art du Maroc a atteint un degré de raffinement dont témoignent la nécropole de Chellah, à l'entrée de Rabat, et les médersas dont ils ont paré les villes (Salé et Fès).

Retour