Découvrir
l'association
Le bureau
La dernière
mission
Le coin photos
Le coin presse
Le Maroc


Nous écrire

Les Almoravides (1062 - 1147)

Au 11ième siècle, une tribu berbère venue du Sahara occidentale jette des guerriers voilés sur le Maroc. Ils apportent avec eux une foi musulmane fraichement rénovée par un long séjour en ribat, sorte de couvent militaire: ce sont les Almoravides (Al-Morabitoun: les gens de Ribat).
Après s'etre emparés de Sijilmassa, clé du commerce caravanier, ils débouchent dans le Sous en 1056. Quelques années plus tard, le commandement unique est aux mains de Youssef ben Tachfine, qui fonde une dynastie et crée sa propre capitale, Marrakech (1062). De proche en proche l'invasion gagne Fès et les rives de la Méditerannée; puis, poussant à l'Est, les Almoravides se rendent maitres en quelques années de la moitié du Maghreb. Le premier, Youssef ben Tachfin a pu rassembler toutes les terres marocaines, "dans l'ordre politique, ce Saharien est vraiment le fondateur et le père du Maroc". Au meme moment, l'Espagne musulmane, menacée par la pression de la "Reconquete" chrétienne, appelait à l'aide les Almoravides qui profitèrent des circonstances pour annexer les principautés musulmanes de l'Espagne.
Dans ce vaste empire ibéro-marocain, l'impulsion politique et militaire venait d'afrique, mais les valeurs culturelles et les modes etaient andalouses. Les princes almoravides encouragèrent un art directement inspiré de l'Espagne musulmane, et en matière religieuse le puritanisme de Tachfine ne résista pas longtemps aux conceptions et aux moeurs moins rigides qui étaient en usage dans la péninsule ibérique.

Retour