Découvrir
l'association
Le bureau
La dernière
mission
Le coin photos
Le coin presse
Le Maroc


Nous écrire

Les Alaouites (depuis 1659).

Le succès durable de cette dynastie fut assuré en trois phases:

  • préparation au Tafilalt par Moulay Ali Chérif, au début du 17e siécle;
  • instauration par Moulay Rachid qui , à partir de Taza sa capitale provisoire, controle peu à peu tout le pays (1666);
  • consolidation par le fameux Moulay Ismaïl (1672 - 1727), le plus célèbre des sultans marocains.

Appuyé sur une solide armée, ce dernier tint tête au Turcs d'Alger, chassa les Anglais de Tanger, les Espagnols de Larache et d'Asilha. Il assura l'ordre et la propérité à son pays: des garnisons permanentes occupèrent un dense réseau de kasbahs construites par ses sions aux portes des grandes villes, aux points de passage importants et au contact des tribus les plus turbulentes.

Moulay Hassan peint par Delacroix

Après son règne long de 55 ans, leMaroc a bénéficié de quelques autres sultans particulièrement énergiques comme Mohammed ben abdallah (1757 - 1790) qui reconstruisit Essaouira, développa la marine et chassa les Portugais d'El Jadida. Au siècle suivant, Moulay Abderrahmane (1822 - 1859) est connu pour sa politique courageuse mais un peu brouillonne, et son echec devant Bugeaud près de la frontière algérienne à la bataille de l'Isly. Plus tard, Moulay Hassan (1873 - 1894) conduisit le pays avec sagesse, mais dut souvent faire campagne dans son propre royaume.

Victoire de l'Isly par le maréchal Bugeaud sur les troupes marocaines de Sidi
Mohamed abd-el-Rhaman, fils aine du sultan ,le 14 aout 1844. Vernet Horace (1789-1863)

Cependant, se manifestaient les symptômes d'une crise sans précédent dans un pays paralysé par le retard économique et les difficultés intérieures auxquelles s'ajoutaient l'action des puissances européennes. L'Angleterre, au nom de la liberté du commerce, et dans le souci de contrôler les deux rives du détroit de Gibraltar, imposa en 1856 un traité qui ouvrit une brèche importante dans la politique isolationniste du sultan; l'Espagne obtint les mêmes droits après une intervention militaire qui, en 1859 - 1860, lui permit de s'emparer de Tetouan; la France, enfin, obtint en 1863 une convention. Peu à peu, le Maroc perdait sa souveraineté au profit des pays européens, ce qu'entérina la convention de Madrid, signée en 1880.

Retour